Les Pasteurs

 
Screen Shot 2017-07-12 at 16.45.40.png

JACQUES GéTAZ

Pasteur

La bible nous enseigne que sans berger, le peuple s’égare. Dieu Lui-même, se présente comme le bon berger (Jean 10.11 / Ps 23) et Il désire nous conduire dans de verts pâturages près des eaux paisibles. Dès lors, des hommes et des femmes reçoivent ainsi cet appel de notre Seigneur Jésus-Christ pour veiller sur son église (Jérémie 3.15 / Ephésiens 4.11).

Bien qu’atypique, mon parcours m’a permis de me former solidement dans plusieurs domaines de la vie chrétienne et d’acquérir d’excellentes connaissances de la Parole, qui déclare notamment que sans vision le peuple est sans frein (Proverbe 29.18).

Il est donc nécessaire de conduire avec une vision claire, des objectifs simples, atteignables par tous :

1.     Une mission – Une goutte d’eau chaque jour, c’est ce que nous pouvons apporter facilement autour de nous par notre présence, un sourire, un encouragement, une action, un temps d’écoute, une prière etc. Une goutte d’eau, c’est peu de chose mais donnée chaque jour avec foi et persévérance changera forcément la vie de celui qui la recevra. Une goutte d’eau, c’est une action à la portée de tous qui fera assurément une différence importante au fil du temps (Jean 4.14 / Jean 7:38).

2.     Un ADN – L’assurance d’être membre d’une famille. Construire et marcher ensemble dans notre appel, qui est de prendre soin les uns des autres (Jean 13.35) et apporter du soulagement à ceux qui sont dans la souffrance que cela soit dans leur chair ou dans leur âme.

3.     Un avenir – Conduire l’un et l’autre à exercer son don au profit de tous et l’aider à croître dans l’exercice de celui-ci (1 Pierre 4.10 / 3 Jean 1.2). Qu’il sache marcher en s’appuyant sur la connaissance de la Parole afin de fortifier sa foi du salut sur le fondement qui est Christ (1 Pierre 1.9)

Screen Shot 2017-07-12 at 16.45.52.png

LEO TELLO

Co-Pasteur

J’ai connu le Seigneur en 1986 dans le mouvement église de Christ en Espagne où j’ai suivi une formation théologique et herméneutique donnée par un excellent professeur.

A l’assemblée Eglise de Christ, j’ai premièrement été diacre avec une charge d’Ancien pendant plusieurs années. En 1997 j’ai fondé avec un frère, l’église El Galileo. En 2001, nous avons   fusionné avec l’église Institucion te Ama et ce jusqu’en 2004, date à laquelle nous avons fermé l’antenne espagnole de cette assemblée, étant donné que la majeure partie des membres qui la composaient ont quitté l’Espagne pour venir s’établir en Suisse.

C’est seulement deux ans après notre arrivée, soit en 2006, qu’Institucion te Amaa repris ses fonctions d’assemblée chrétienne mais en Suisse. Quelque temps plus tard, nous avons, Mari et moi, quitté cette communauté ne partageant plus la vision du leader principal.

En août 2008, nous avons commencé à fréquenter l’église évangélique d’Orbe (EEO) avec mon épouse puis en 2009, les Anciens m’ont invité à prendre part au Conseil de l’église. Finalement, en 2010, ils m’ont proposé de rejoindre le Conseil des Anciens.

En 2013, Jacques Gétaz a repris la charge pastorale de l’EEO et nous a proposé à mon épouse et moi-même, la charge de co-pasteurs.

Notre vision est de donner, de transmettre à ceux que le Seigneur a mis sur notre route, le feu qui habite notre cœur sans pour autant prétendre être supérieurs à d’autres. Nous sommes également pleinement impliqués dans la vision que le Seigneur a donné à cette église, soit être un lieu pour guérir les blessés spirituels, cette fontaine où les gens peuvent laver leurs blessures. Que nous puissions être ce mouchoir pour nettoyer les larmes du légalisme religieux et être une église où règne le Royaume des cieux comme il est écrit dans le livre de Josué 1:9 – Ne t’ai-je pas donné cet ordre: Fortifie-toi et prends courage? Ne t’effraie point et ne t’épouvante point, car l’Éternel, ton Dieu, est avec toi dans tout ce que tu entreprendras.

Screen Shot 2017-07-12 at 16.46.04.png

MARIA TELLO

Pasteur des enfants

J’ai connu le Seigneur depuis ma tendre enfance et ma rencontre personnelle avec Lui date de 1985 dans le mouvement Eglise de Christ, où j’ai bénéficié d’un excellent formateur dans l’étude de la Parole. J’ai très vite manifesté certains dons sans réaliser vraiment ce que c’était mais j’avais la conviction qu’il s’agissait de l’Esprit de Dieu en moi. J’ai notamment fait partie du groupe de louange et eu la charge des comptes. J’ai également occupé le poste de responsable du groupe de femmes.

En 1996, les enfants de l’église m’ont choisie comme responsable de l’école du dimanche. Dieu m’avait préparée avec l’enseignement que je donnais à notre mon fils à la maison et plus tard j’ai eu la confirmation prophétique de cela.

En 1997, j’ai pris activement part à côté de mon mari, Leo, dans l’ouverture et le suivi de l’église El Galileo. Au sein de cette assemblée, j’ai assumé les mêmes fonctions. C’est aussi à cette époque, qu’avec Léo, nous avons commencé l’intercession et j’ai alors eu la confirmation, par l’exercice de ceux-ci, des dons que le Seigneur m’avait donnés.

En 2001, nous avons fusionné avec l’église Institucion te Ama car nous avions faim d’avoir plus de Lui et il semblait alors que la complémentarité de nos deux assemblées apporterait quelque chose de positif dans cette recherche. En tant que couple, nous avons travaillé à l’intercession, l’évangélisation, dans le groupe d’Anciens. Nous avons suivi des couples en difficulté et j’ai également continué l’école du dimanche.

En 2004, nous sommes arrivés en Suisse avec les membres de l’église Institucion te Ama et avons commencé à travailler dans l’intercession jusqu’à l’ouverture de l’église en 2006. Nous avons œuvré à l’évangélisation de rue à Lausanne jusqu’en août 2008 et ensuite, le Seigneur nous a conduits à Orbe.

A la fin de l’année 2010, le Conseil d’Anciens m’a proposé la charge de l’enseignement des enfants et plus tard de rejoindre ledit Conseil comme diaconesse.

Je partage pleinement la vision décrite par mon mari et ce que je désire le plus est de pouvoir continuer à aider les couples par notre exemple et qu’ils puissent trouver véritablement l’amour de Dieu pour s’aimer comme nous nous aimons.